topblog Ivoire blogs

mercredi, 23 novembre 2011

Le vide

Dans une classe de terminale, un prof de sciences naturelles est en train de donner un cours sur la circulation du sang. Voulant donner un exemple pratique, il dit aux élèves :


- Vous voyez, si je fais le trépied ou si je marche sur les mains pendant un certain temps, le sang va s'accumuler dans ma tête, et j'aurai le visage tout rouge. Vous êtes d'accord ?


- Oui (en choeur)


- Maintenant, pouvez-vous m'expliquer pourquoi lorsque je suis en position debout, le sang ne s'accumule pas pour autant dans mes pieds ?


Et là un des élèves répond :
- C'est parce que vos pieds ne sont pas vides...

Brève ...

Comment les abeilles font-elle l'amour ? Dare ! Dare !

Brève ...

Le repas d'enterrement de vie de garçon a un triple but :


* boire plus que de raison
* permettre aux amis mariés du futur époux d'échapper à leur femme pour une soirée
* passer quelques heures à jouir du malheur imminent du pauvre bougre.

Brève ...

1) Que faut-il faire quand un avion perd son équilibre ?
Faire évacuer les bagages !

2) C'est un homme en bonne santé qui bronzait, quand soudain, il mourut ! Pourquoi?
Parce qu'il a reçu les bagages en pleine figure !

Le curé

C'est l'histoire de deux gars vraiment affreux, sales, bêtes et méchants. De vraies pestes qui ne pensent qu'à faire des ennuis aux autres habitants du village ! Mais par contre, ils vont à la messe tous les dimanches et ne sont pas radins quand vient l'heure de la quête car ils espèrent ainsi se racheter de tous leurs pêchés contre leurs concitoyens.


Un beau jour, un des deux frères vient à mourir. La veille des funérailles, le frère resté vivant vient voir le curé et lui dit :
- Je vais vous faire un chèque d'un beau montant qui vous permettra de finir la réfection du clocher... Mais il y a une condition; Pendant l'office, il vous faudra dire explicitement que mon frère "était un saint". Si vous êtes d'accord, signez en bas de ce contrat et vous aurez le chèque...


Le curé lui dit :
- C'est d'accord...


Il signe le contrat et part encaisser le chèque le jour même.Le lendemain, au cours de la cérémonie, le curé fait l'éloge funèbre et commence par ces mots :
- Cet homme était habité par le diable. Il trompait sa femme, on l'a soupçonné d'avoir allumé plusieurs incendies dans le village, il était violent...Et le laïus continue quelques minutes, jusqu'à ce que le curé conclue :
-... Mais comparé à son frère, cet homme était un saint...