topblog Ivoire blogs

lundi, 30 avril 2012

Voyage en bus...

Voyage en bus...


Deux équipes de bowling, l'équipe des Brunes et l'équipe des Blondes, se rendent en autocar à leur tournoi annuel à Atlantic City.

Les Brunes s'installent en bas, et les Blondes occupent l'étage. Le bus démarre, et les Brunes se mettent aussitôt à faire la fête : elles dansent, chantent ... s'amusent comme des folles.

Au bout d'une demi-heure, l'une des Brunes réalise qu'elle n'entend pas un bruit venant des Blondes de l'étage. Inquiète, elle décide de monter pour faire son enquête...

Quand elle atteint le niveau supérieur, elle découvre avec stupeur toutes les Blondes tétanisées, pâles et tremblantes, les yeux rivés sur la route et les ongles incrustés dans les accoudoirs.

La Brune leur demande alors :

- Mais qu'est-ce qui vous arrive ? On est déchaîné ... nous en bas.

Et une Blonde lui répond :

- Ouais, mais vous, vous avez un chauffeur !

Le restaurant chinois...

Le restaurant chinois...

Un restaurant chinois s'ouvre juste à côté d'un petit dépanneur. Le lendemain de l'ouverture, le propriétaire du restaurant arrive au dépanneur:

« - Bonjour, je voudrais 5 boîtes de nourriture pour chats.

- Monsieur, je sais que vous venez d'ouvrir le restaurant à côté, et je ne vous laisserai pas servir de la nourriture pour chats à vos clients!!!

- Ce n'est pas pour servir à mes clients, j'ai trois chats!

- D’accord, alors allez me les chercher et je vous vendrai la nourriture! »

Le chinois revient quelques minutes après avec ses trois chats. Il achète la nourriture et s'en va.

Quelques jours plus tard, il revient:

« - Bonjour, je voudrais trois boîtes de nourriture pour chiens.

- Pas question! Je sais que vous allez servir ça à vos clients!

- Aucunement, j'ai deux chiens.

- Parfait, alors allez me les chercher! »

Le chinois revient avec ses 2 chiens, et il achète sa nourriture pour chiens.

Encore quelques jours plus tard, le chinois rentre dans le dépanneur avec un paquet à la main. Il dépose le paquet sur le comptoir et l'ouvre. Le propriétaire du dépanneur regarde le chinois ainsi que le paquet, une substance brunâtre d'une odeur douteuse. Il pense alors que c'est une spécialité que le chinois veut lui faire goûter, alors il en prend un peu sur son doigt et goûte. Horrifié, il recrache le tout et crie:

« - Espèce d'idiot, c'est de la merde!!!

- En effet monsieur, j'ai pris de l'avance cette fois. Je voudrais trois rouleaux de papier de toilette. »

dimanche, 29 avril 2012

Des amateurs d’art...

Des amateurs d’art...

Un artiste peintre se rend à la galerie qui expose ses oeuvres pour jauger de l'intérêt que suscitent ses toiles auprès des amateurs d'art.

Le responsable des lieux lui explique sans détour:

-En fait, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle à vous annoncer. La bonne nouvelle, c'est qu'un investisseur est venu l'autre jour pour une évaluation globale des oeuvres que vous présentez chez nous. Il nous a demandé si vos toiles prendraient de la valeur après votre disparition.

- Et que lui avez-vous répondu ?, interroge le peintre.

- Nous lui avons dit que sans nul doute, les prix de vos oeuvres doubleraient après votre mort... Et il a acheté les 18 tableaux en exposition.

- Excellent !, réagit le peintre. Et la mauvaise nouvelle alors ?

Le propriétaire de la galerie explique, un peu hésitant:

- Hé bien, c'est que cet acheteur, c'est votre médecin généraliste !

Une blonde à Manhattan...

Une blonde à Manhattan...

En plein centre de Manhattan, une Rolls se gare devant une banque.

En descend une superbe blonde qui rentre dans l'établissement et demande un prêt de 2000 euros.

Le chargé d'affaire lui demande une garantie ainsi que la durée du prêt.

La blonde propose, comme garantie, la Rolls garée devant la banque et indique que le prêt sera remboursé à son retour de Paris dans quinze jours.

Sur ces entrefaites, la blonde s'en va, tandis que le chargé d'affaire et son directeur s'esclaffe :
"Il faut vraiment être un blonde pour offrir une Rolls comme garantie d'un prêt de 2000 euros".

La semaine passe, la blonde repasse à la banque et demande à rembourser le prêt pour récupérer sa Rolls.

Le banquier s'exécute contre 2000 euros et ajoute 30 euros d'intérêts et de frais.

Pris d'un certain remord le banquier demande :

"Vous ne semblez pas avoir besoin de 2000 euros, alors pourquoi laisser une voiture de ce prix pour une somme dont vous n'avez apparemment pas besoin ?"

et la blonde de répondre :

"Parce que 30 euros est le meilleur prix que j'ai pu trouver pour garer en toute confiance ma Rolls pendant 15 jours en plein Manhattan !"

Les enveloppes...

Les enveloppes...

C'est un directeur qui vient juste d'être nommé directeur d'entreprise. A l'occasion de sa nomination a lieu une réunion au cours de laquelle l'ancien directeur lui remet trois enveloppes, et le supplie de ne les ouvrir qu'une fois par an , précisément le 31 décembre de chaque année. Le directeur en question prend ses nouvelles fonctions, et accepte la proposition.

Quand arrive la fin de la première année, il constate que l'entreprise n'a pas réalisé de bons résultats et se souvient qu'il y a trois enveloppes .Il ouvre la première, sur laquelle il peut lire : c’est pas grave c'est ta première année, tu viens juste de t'habituer, ce n'est pas grave.

La deuxième année s'écoule et l'entreprise réalise encore moins que l'année précédente. Il ouvre alors la deuxième enveloppe, sur laquelle il peut lire: ce n'est pas grave, tu viens juste de connaître les perspectives d'avenir de l'entreprise.

La troisième année s'achève au moment où l'entreprise connaît de très sérieux problèmes (perte cumulée, endettement en hausse etc.).Notre homme se souvient alors qu'il lui reste une troisième enveloppe. Il l'ouvre et lit :

- Prépare trois enveloppes.....