topblog Ivoire blogs

mardi, 26 février 2013

Trois ouvriers du bâtiment

Trois ouvriers du bâtiment, Marcel, Jacquot et René, prennent leur pause déjeuner installés sur un échafaudage.
Ils dégustent leurs sandwichs et boivent quelques canettes de bière.
A la suite d'un mouvement soudain de la structure, René perd l'équilibre, chute et meurt sur le coup.


Les deux survivants se rendent vite compte que c'est à l'un d'entre eux d'aller annoncer l'horrible nouvelle à la femme de René.


Jacquot, un rude gaillard qui ne fait généralement pas dans la dentelle, se propose spontanément :
- "Je crois que je serais pas mauvais pour ça..."


Et immédiatement! , il se rend au domicile de son défunt ami.
Il revient sur le chantier trois heures plus tard, avec un paquet de canettes de bière :
- "Tiens, j'ai amené du ravitaillement "
- "Mais, tu as bien été voir la femme de René ?", demande Marcel angoissé.
- "Ben ouais..."
- "Et le paquet de canettes, il vient d'ou ?", reprend Marcel.
- "C'est elle qui me l'a donne", rétorque Jacquot.


Marcel ne comprend pas :
- "Quoi tu lui as annoncé la mort de son mari et elle t'a offert des canettes de bière ? Explique-moi ce qui c'est passé."
- "Ben je suis allé là-bas", explique Jacquot, "j'ai sonné, elle m'a ouvert et j'ai dit :
- "C'est bien ici qu'habite la veuve de René ?".


Elle a répondu:
- "Non, non, vous faites erreur, je ne suis pas veuve..."


Et je lui ai dit:
- "Je vous parie six bières que si..."

lundi, 25 février 2013

Le cambriolage...

Le cambriolage...

Victime de cambrioleurs, le mari d'une femme très bavarde, confie aux journalistes :
- Je ne pardonnerai jamais aux malfaiteurs qui m'ont dévalisé.
- Parce qu'ils vous ont volé 500.000.- Euros ?
- Ce n'est pas cela.
- Parce qu'ils vous ont brutalisé ?
- Ce n'est pas cela.
- Alors pourquoi leur en voulez-vous à ce point ?
- Leur forfait accompli, ils nous ont ligotés, ma femme et moi, et nous avons du passer douze heures ainsi avant de pouvoir nous libérer.

Et figurez-vous que ces imbéciles avaient parachevé leur oeuvre en me bâillonnant et pas elle !

dimanche, 24 février 2013

Des amateurs d’art...

Des amateurs d’art...

Un artiste peintre se rend à la galerie qui expose ses oeuvres pour jauger de l'intérêt que suscitent ses toiles auprès des amateurs d'art.


Le responsable des lieux lui explique sans détour:
-En fait, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle à vous annoncer. La bonne nouvelle, c'est qu'un investisseur est venu l'autre jour pour une évaluation globale des oeuvres que vous présentez chez nous. Il nous a demandé si vos toiles prendraient de la valeur après votre disparition.
- Et que lui avez-vous répondu ?, interroge le peintre.
- Nous lui avons dit que sans nul doute, les prix de vos oeuvres doubleraient après votre mort... Et il a acheté les 18 tableaux en exposition.
- Excellent !, réagit le peintre. Et la mauvaise nouvelle alors ?


Le propriétaire de la galerie explique, un peu hésitant:
- Hé bien, c'est que cet acheteur, c'est votre médecin généraliste !

samedi, 23 février 2013

Une blonde à Manhattan...

Une blonde à Manhattan...

En plein centre de Manhattan, une Rolls se gare devant une banque.
En descend une superbe blonde qui rentre dans l'établissement et demande un prêt de 2000 euros.
Le chargé d'affaire lui demande une garantie ainsi que la durée du prêt.
La blonde propose, comme garantie, la Rolls garée devant la banque et indique que le prêt sera remboursé à son retour de Paris dans quinze jours.


Sur ces entrefaites, la blonde s'en va, tandis que le chargé d'affaire et son directeur s'esclaffe :
"Il faut vraiment être un blonde pour offrir une Rolls comme garantie d'un prêt de 2000 euros".
La semaine passe, la blonde repasse à la banque et demande à rembourser le prêt pour récupérer sa Rolls.
Le banquier s'exécute contre 2000 euros et ajoute 30 euros d'intérêts et de frais.


Pris d'un certain remord le banquier demande :
"Vous ne semblez pas avoir besoin de 2000 euros, alors pourquoi laisser une voiture de ce prix pour une somme dont vous n'avez apparemment pas besoin ?"

et la blonde de répondre :
"Parce que 30 euros est le meilleur prix que j'ai pu trouver pour garer en toute confiance ma Rolls pendant 15 jours en plein Manhattan !"

vendredi, 22 février 2013

Hop Suisse !!!

Hop Suisse !!!

C'est dans une école à la frontière franco-suisse, l'institutrice dit qu'elle est fan de l'équipe de France et demande aux fans de l'équipe de France de lever la main.


Pour faire comme la jolie institutrice, tous les élèves lèvent la main, sauf une. "Bah alors, petite Emilie, tu n'es pas fan de l'équipe de France ?" demande l'institutrice. "Non", répond Emilie, "je suis fan de l'équipe suisse". "Ah bon ?"


Demande l'institutrice, "et pourquoi ?".
"Parce que mes parents sont fans de l'équipe suisse, donc je suis fan de l'équipe suisse" répond la petite fille. L'institutrice veut donner une leçon à la fille et dit "Et si tes parents étaient des imbéciles finis, tu serais quoi ?". Là, la petite Emilie répond "Je serais fan de l'équipe de France".