topblog Ivoire blogs

jeudi, 21 février 2013

Saute !

Saute !

Un scientifique examine une grenouille lui coupe une patte et lui dit :
- Saute !
Et la grenouille sauta.
Le scientifique lui coupe la deuxième patte et lui dit :
- Saute !
Et la grenouille sauta.
Le scientifique lui coupe la troisième patte et lui demande de sauter
Et la grenouille sauta,
Alors, il lui coupe sa dernière patte et lui dit :
- Saute !
Mais la grenouille ne décolle pas cette fois-ci.
Moralité de l'histoire : quand on coupe quatre pattes à une grenouille, elle devient sourde !

mercredi, 20 février 2013

Le barbecue...

Le barbecue...

Un homme et sa femme s'affairent dans le jardin derrière la maison. Le mari dit à sa femme : OUAH. Ton derrière est aussi large que le barbecue !
La femme ignore la remarque désobligeante.
Le soir venu, le couple est au lit et l'homme commence à se coller à sa femme. Elle le repousse et lui dit calmement : Si tu penses que je vais faire chauffer le barbecue juste pour une si petite saucisse, tu te trompes !

mardi, 19 février 2013

Dormir tranquillement...

Dormir tranquillement...

Le médecin qui suivait une vieille dame de quatre-vingts ans prend sa retraite. Son nouveau médecin lui demande de lui apporter la liste de ses prescriptions à sa prochaine visite.
Alors que le jeune médecin parcourt la liste de ses médicaments, il écarquille les yeux en voyant qu'elle avait une prescription pour la pilule contraceptive.
"Madame Dubois, est-ce que vous vous rendez compte que c'est LA PILULE ?"
"Bien sûr, répondit-elle, ça m'aide à dormir."
"Madame Dubois, je vous assure qu'il n'y a RIEN là-dedans pour faire dormir, ce sont des pilules contraceptives. Vous n'en avez plus besoin."
"Oui, mon cher, je sais tout cela. Mais, chaque matin j'en écrase une et je la mélange au jus d'orange de ma petite fille de seize ans. Et croyez-moi, ça m'aide à dormir tranquille. »

lundi, 18 février 2013

Une Lettre

Une Lettre

Un vieillard qui vivait seul en Idaho, voulait semer ses patates au jardin, mais, c'était un travail très pénible, car, il lui fallait retourner toute
la terre. Bubba, son fils unique qui habituellement l'aidait pour cette tâche était en prison. Le vieil homme écrivit donc une lettre à son fils
dans laquelle il y décrivit sa situation difficile :

Cher Bubba,
Je me sens très malheureux, parce qu'il me semble bien que cette année, je ne serai pas capable de planter mes patates au jardin. Je suis trop vieux
pour pouvoir creuser et retourner la terre du carré de jardin. Si tu étais ici, tous mes problèmes seraient résolus. Je sais que tu creuserais et
retournerais la terre du carré pour moi.
Bises
Papa

Quelques jours plus tard, il reçut une lettre de son fils

Cher papa
Pour l'amour du ciel, papa, ne creuse pas dans le jardin, c'est là que j'ai enterré les CORPS.
Bises
Bubba

À 4 h le matin suivant, une nuée d'agents du FBI et de la police locale arrivèrent et se mirent à creuser tout le carré du jardin sans trouver aucun
cadavre. Dépités, ils s'excusèrent auprès du vieillard et quittèrent les lieux. Le même jour, le vieil homme reçut une autre lettre de
son fils :

Cher Papa,
Vas-y, maintenant, tu peux planter tes patates. C'est le mieux que je peux faire dans les circonstances.
Bises
Bubba

dimanche, 17 février 2013

2 ou 4?

2 ou 4 ?

Un type pénètre dans un bar en titubant, s'affale sur le comptoir, et balbutie d'une voix pâteuse :
- Garçon ! Donnez-moi un double cognac !
- Monsieur, dit le Barman, vous êtes complètement ivre. Je refuse de vous servir dans un état pareil.
- Quoi ? Moi bourré ? Jamais de la vie ! Hic ! Tenez, le chien qui entre, là, je lui vois deux yeux... Si j'étais ivre, comme vous dites, je lui en verrais quatre...
- Il n'entre pas fait le barman. Il sort....