topblog Ivoire blogs

samedi, 07 janvier 2012

Bientôt la rentrée…

Bientôt la rentrée…


Le commissaire de police, venu acheter un quotidien à la librairie-tabac-journaux de son quartier, fronce les sourcils en voyant un gamin d'une huitaine d'années emporter un magazine danois particulièrement gratiné.
- Vous n'avez pas honte, dit le policier à la commerçante, de vendre à cet enfant des revues pornographiques ?
- Mais, proteste-t-elle, c'est pour son bien.
- Comment cela ?
- Vous pensez bien que les galipettes de ce genre-là, à son âge, ça ne l'intéresse pas. Par contre, elles lui évitent,
chaque semaine, une bonne correction, depuis qu'il a trouvé l'astuce de glisser un de ces magazines dans son bulletin de notes, au moment de le faire signer
par son père.

L'horoscope

En lisant l'horoscope que publie son magazine féminin préféré, une dame dit, d'un ton désolé, à son mari :
- Oh ! que c'est bête ! Que c'est bête !
- Quoi donc ?
- Si tu étais né seulement un jour plus tôt, tu serais intelligent, courageux et passionné.

Quelques brèves...

Quelques brèves...


- Mettez-moi en prison, dit un homme qui vient de pénétrer, hors d'haleine, dans un commissariat : j'ai tiré à coups de revolver sur ma femme.
- Elle est morte ? Questionne l'un des agents.
- Si elle était morte, répond l'homme, croyez-vous que j'aurais besoin de me réfugier ici ?

Pas de bol

Pas de bol
C'est à l'armée que ça se passe: un garçon de ferme un peu benêt va faire son premier saut en parachute. Le sergent lui fait les dernières recommandations avant le grand saut dans le vide:
- Tu vas sauter en automatique. C'est à dire que la tirette de ton parachute dorsal sera automatiquement tirée lorsque tu sauteras hors de l'avion. Cependant, si rien ne se passe, tu tireras la tirette de ton parachute ventral et tout ira bien. Une fois que tu auras atterrit, un camion passera te prendre pour te ramener à la base.
Alors la recrue respire un bon coup et se lance dans le vide. Mais au bout de 10 secondes, aucun parachute ne s'est ouvert. Alors le gars tire la poignée de son ventral, mais là encore, rien ne se passe. La malédiction quoi. Forcément, le gars regarde le sol arriver à vitesse grand V et il se dit:
- Ouais. Au train où vont les choses, vous allez voir que le camion de ramassage ne sera pas là lui non plus.

Un jour peut-être…

Un jour peut-être…
"Chéri," dit le mari à sa femme, "j'ai invité un ami à venir dîner à la maison ce soir."
"Quoi? Mais tu es fou ma parole? La maison est un vrai foutoir, je n'ai pas eu le temps d'aller faire les courses, il n'y a plus un seul couvert propre et je ne me sens pas du tout d'humeur à faire la cuisine!"
"Je sais tout ça!"
"Dans ce cas, peux-tu m'expliquer pourquoi tu l'as invité à souper?"
"Parce que ce pauvre gars est en train de songer à se marier."