topblog Ivoire blogs

dimanche, 03 juin 2012

PHILO - Pensée du philosophe chinois Chang Ying Yue

Celui qui, tout au long de la journée,

Est actif comme une abeille,

Est fort comme un taureau,

Bosse comme un cheval,

Et qui le soir venu est crevé comme un chien,

Devrait consulter un vétérinaire, il est fort probable que ce soit un âne !

HUMOUR JUIF - Une bonne tartine

Dans une affaire qui se déroule dans une banlieue, le procureur appelle son premier témoin à la barre, une grand-mère très âgée. Il s'approche d'elle et lui demande : Mme Jeanne, me connaissez-vous?

- "Oh! Oui je vous connais M. Langlois. Je vous connais depuis votre enfance et sincèrement vous me décevez beaucoup. Vous êtes un grand menteur, vous trompez votre femme, vous manipulez les gens et vous êtes un médisant. Au lit, vous pensez être un bon coup alors que tout le monde sait que ce n’est pas le cas. Vous n'êtes qu'une mauviette et vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. Oh! Oui je vous connais.

L'avocat surpris, ne sachant que faire, pointe l'autre avocat du doigt...

- Mme Jeanne connaissez-vous l'avocat de la défense?

- Bien sur que le connais. Je connais M. Richard depuis qu'il est tout jeune. Il est paresseux, obèse et il est alcoolique. Il ne peut pas avoir de relation normale avec quiconque et il est l'un des pires avocats de tout le département. Non seulement il a trompe sa femme avec 3 femmes différentes, mais l'une d'entre elles est votre femme. Oh! Oui je le connais.

L'avocat de la défense est au bord de l'apoplexie.

Le juge demande aux deux avocats d'approcher, et avec un voix très calme, il leur dit: "Si l'un d'entre vous demande à cette vieille si elle me connaît je vous envoie tous deux pourrir en prison pour outrage à la cour. C'est bien compris ? "

samedi, 02 juin 2012

A nos Mères Agrégées en Amour, Spécialiste en Création et Dévéloppement Humains, Psychologue et Médécin ...

Un jour, une femme, nommée Anna, alla renouveler son permis de conduire. Lorsqu’on lui demanda quelle était sa profession, elle hésita un instant. Elle ne savait comment se qualifier. Le fonctionnaire insista : “Ce que je vous demande est si vous avez un travail, un emploi ?” “ Bien sûr que j’ai un travail !”, répondit Anna. “JE SUIS MERE.” “ Désolé, madame ! Mais nous ne considérons pas cela comme une occupation professionnelle. Je vais donc mettre femme au foyer” dit froidement le fonctionnaire.

Une amie d’Anna, Marta, fut informée de l’événement et, pendant quelques temps médita sur le sujet. Un jour, elle se retrouva face aux mêmes circonstances. La personne qui se trouvait devant elle était une femme fonctionnaire sûr d’elle, efficiente et avec une large dose d’expérience. Le formulaire paraissait à Marta énorme et interminable. La première question était la suivante : “Quelle est votre occupation ?” Marta réfléchit un moment et avec un naturel sans pareil répondit de la manière suivante :
Je suis agrégée en développement infantile et relations humaines.” La fonctionnaire eut un air de stupeur, d’étonnement, et Marta répéta mot à mot sa réponse. Après avoir pris note, la jeune fonctionnaire osa lui demander : “ Puis-je savoir ce que vous faites exactement ?” Sans le moindre doute, fermement et avec beaucoup de calme et sérénité, Marta explica : “Je développe une thèse, un programme à long terme, à l’intérieur et à l’extérieur du foyer.
Pensant à sa famille, elle continua : “ Je suis à la tête d’une équipe et j’ai déjà à ma charge quatre projets bien distincts. Je travaille à plein temps, sans limite d’horaire et en exclusivité. Le degré d’exigence est de 14 heures par jour, voire même 24 heures sur 24.

Au fur et à mesure qu’elle décrivait ses responsabilités, Marta remarqua dans la voix de la fonctionnaire un ton de plus en plus respectueux, qui, de son côté, continuait à remplir le formulaire. Lorsqu’elle rentra chez elle, Marta fut reçue par son équipe: trois petites filles de 13, 7 et 3 ans.

En montant à l’étage, elle entendit le plus jeune de ses projets, un joli bébé de six mois, s’adonnant à un nouvel assemblage de sonorités vocales. Heureuse, Marta prit son bébé dans les bras et pensa à toute la beauté et la noblesse de la maternité, à ses multiples responsabilités et aux heures interminables de pleine et entière dédication... “ Maman, où sont mes chaussures ? Maman, tu m’aides à faire les devoirs ? Maman, le bébé n’arrête pas de pleurer. Maman, tu viens me chercher à l’école ? Maman, tu m’emmènes à mon cours de ballet ? Maman, tu m’achètes…? Maman...?”

C'est assise sur le rebord du lit, Marta pensa : “ Si elle était agrégée en développement infantile et en relations humaines, comment qualifier les grands-mères ?” Et bien elle trouva. Les grands-mères seraient : des agrégées seniors en développement infantile et relations humaines . Les arrière-grands-mères, les agrégées exécutives seniors . Les tantes, les agrégées assistantes . Et toutes les femmes, mères, épouses, amies et confidentes : des agrégées spécialisées dans l’art de rendre la vie meilleure .

MOTO - Sur l'air de repos...

C'est un petit camionneur portant des lunettes qui s'arrête dans un routier pour casser la croûte le midi. Il commande un saucisse-lentilles (plat qu'il adore) et se met à déjeuner lorsqu'une bande de Hell's Angels fait irruption dans le restaurant. Les voyous commencent à importuner les clients, puis ils viennent s'asseoir à côté du petit camionneur et lui piquent son assiette qu'ils se partagent.

Le petit camionneur à lunettes décide que c'en est trop, mais comme il n'est pas de taille à lutter contre les trois Hell's Angels, il se lève et quitte le restaurant sous les rires gras des 3 malfaisants.

Après qu'il ait passé la porte, un des greasers dit à la serveuse:

- Tu as vu ça chérie: ce lâche nous a laissé faire sans rien dire

Et le deuxième greaser renchérit:

- et ça vaut mieux pour lui, sinon ce petit binocleux serait ressorti d'ici à moitié aveugle sans se rendre compte de ce qui lui arrivait! Ha!

Alors la serveuse leur répond:

- Il devait déjà être à moitié aveugle, parce qu'il vient tout juste de rouler avec son camion sur trois motos garées dehors.

BLONDE - La visite du musée océanographique...

Dans un groupe de touristes qui visitent le musée océanographique de Monaco, une blonde se retrouve à coté d'un Chinois devant un aquarium géant. Soudain ce Chinois, qui regarde fixement un poisson, cligne de l'oeil droit. Et le poisson cligne de l'oeil droit à son tour.

Le Chinois cligne de l'oeil gauche. Et le poisson cligne de l'oeil gauche. Le Chinois fait une grimace avec la bouche, et le poisson fait la même grimace.

Stupéfait, la blonde s'adresse au Chinois :

" Bien dis-donc ! Jamais, je n'ai vu une chose pareille. Dis-moi, comment est-ce possible ? "

" C'est très facile. Vous choisissez un poisson, vous le regardez droit dans les yeux et vous concentrez les ondes de votre cerveau sur lui. Petit à petit vous lui imposez votre intelligence. Alors il est sous votre domination et il fait ce que vous faites... "

" Moi aussi je saurais ? "

" Certainement. "

Alors la blonde, après avoir repéré un poisson, le regarde fixement dans les yeux en concentrant sur lui les ondes de son cerveau. Elle y met toutes ses forces et au bout d'une minute, la blonde se met à frétiller...