topblog Ivoire blogs

mercredi, 28 mars 2012

WC2006 - Le 9 juillet 2006

WC2006 - Le 9 juillet 2006

Un homme est assis dans l'Olympiastadion de Berlin et s'apprête à assister à la finale de la Coupe du Monde, pour laquelle toutes les places sont bien évidemment vendues ! A côté de lui une place vide. Visiblement irrité, le gars assis de l'autre côté de la place vide lui demande à qui appartient la place vide, s'il connaît la personne à qui elle a été attribuée, car c'est quand même impossible et honteux de laisser une place libre le jour de finale !! L'homme lui répond que c'est la place de sa femme, qu'ils viennent ensemble au foot depuis qu'ils sont mariés, mais comme elle vient de décéder il n'y a pas si longtemps, he bien... Le gars de l'autre côté s'excuse et lui présente ses condoléances. Après un silence, il lui demande : "Et il n'y avait personne d'autre de la famille ou des amis proches qui auraient voulu sa place ?". Et l'homme de répondre : "Oh si, mais ils sont tous à l'enterrement..."

mardi, 27 mars 2012

BAR - La goutte de citron...

BAR - La goutte de citron...

Dans ce bar, le barman est réputé avoir une poigne terrible. A tel point qu'un concours permanent est ouvert dont le prix est quand même de 1000 francs. Le concours consiste en ceci : Le barman presse dans sa main un citron en faisant couler le jus dans un verre. Si quelqu'un est capable de faire donner une goutte de plus au citron après le barman, alors il gagne les 1000 francs ! Tout le monde (les forts des halles, les dockers et autres haltérophiles) s'est essayé à ce petit jeu, mais personne n'a encore gagné. Un beau jour, un petit bonhomme, tout mince, tout fragile, avec des lunettes aux verres épais d'un centimètre se présente au barman et lui dit : - J'aimerai tenter ma chance au concours ! Après que les rires se soient tus, le barman dit "d'accord", il attrape un citron et le presse complètement. Ensuite, il tend les restes du citron au petit bonhomme. La foule qui regarde la scène pousse un "Ohhh" d'étonnement lorsqu'elle voit une puis deux puis trois puis... six gouttes tomber du citron pourtant sec !!! Après que la foule l'ait acclamé comme il se doit, le barman sort 1000 francs de sa caisse et demande au petit bonhomme : - Et qu'est-ce que vous faites comme métier ? Bûcheron ou quelque chose comme ça ? Et le petit bonhomme répond : - Non, non... Je suis contrôleur aux impôts.

DIVERS - Quelques brèves...

DIVERS - Quelques brèves...


Dans un bled, un chauffard arrive en trombe, fait une embardée pour éviter une brave dame qui traversait mais ne peut éviter une poule : Très embêté, le pauvre gars va voir le paysan pour s'excuser : - Je suis désolé, j'ai écrasé une de vos poules, pour éviter cette brave dame. Je vais vous rembourser... - Alors vous, les bêtises vous les accumulez : vous écrasez ma meilleure pondeuse pour éviter ma belle-mère !!!!

J'ai eu une peur terrible, raconte une dame à son mari, qui rentre du bureau.

Tandis que je suivais un reportage sur les incendies de forêt, le téléviseur s'est brusquement enflammé. - Tu as appelé les pompiers ? - Ça n'a pas été la peine. Ils ont immédiatement enchaîné avec un documentaire sur les chutes du Niagara.

Et si...

Et si...

Le petit Toto prend le bus matin et soir pour se rendre à l'école. Il n'a pas de copain et s'assoit toujours seul, juste derrière le chauffeur. Et tout au long des trajets, il récite une litanie du style : "Si mon papa était un cerf et ma maman une biche, je serais un faon; Si mon papa était un cheval et ma maman une jument, je serais un poulain; Si mon papa était un taureau et ma maman une vache, je serais un veau..." Et ça dure comme ça tout du long du trajet, et c'est comme ça tous les jours de l'année... Alors un soir, alors que le gamin commence son monologue: "- si mon papa était un coq et ma m...." Le chauffeur du bus, excédé, l'interrompt:

  • Et si ton père était un gros fumier et ta mère une sale garce, qu'est-ce que tu serais, hein?
  • Je crois que je serais chauffeur de bus....!

lundi, 26 mars 2012

La mission internationale...

La mission internationale...

Pendant une mission internationale, un Général inspecte les troupes :

Il s'arrête devant un britannique et lui donne un coup de poing dans le visage, le soldat fait une grimace de douleur, mais reprend rapidement sa position initiale et déclare

- Nous, britanniques, sommes fiers et ne cédons pas à la douleur !

Le Général continue, s'arrête devant un russe et lui donne un coup de crosse dans le ventre, le russe plie légèrement mais revient dans sa position en déclarant :

- Nous russes sommes fiers et endurons la douleur !

Fier, le Général continue et s'arrête devant un canadien et lui rentre la baïonnette de son fusil dans le pied, le canadien ne bronche pas.

Surpris, le Général lui demande :

- Bon Dieu, je t'ai transpercé le pied et tu ne fais même pas une grimace !

Le soldat répond :

- Non, c'est que je porte du 40 mais ils m'ont donné des 43.