topblog Ivoire blogs

mercredi, 08 mai 2013

la pharmacienne

- Je vous serais reconnaissant, dit un buraliste à un client, de ne pas fumer dans ce magasin.

Mais le client est décidé à ne pas s'en laisser compter:
- Il me semble que si vous vendez des cigarettes, la moindre des choses serait d'autoriser vos clients à en faire usage.

Le buraliste:
- Je l'accepterai bien volontiers si vous pouvez m'assurer que, lorsque vous allez acheter des préservatifs chez la pharmacienne, elle vous permet de faire l'amour dans sa pharmacie.

Toto

Toto assiste avec ses petits camarades à un cours de Biologie. L'instituteur explique un phénomène très intéressant de la nature: le bégaiement. «Oui les enfants,» dit-il, «Seuls les êtres humains bégaient. Aucun autre animal ne le fait»

- Je ne suis pas d'accord, Monsieur! S'écrie Toto en levant la main.

- Explique-toi Toto, lui demande alors le maître.

- Eh bien, l'autre jour, je jouais dans le jardin avec mon chat, et le Rottweiler du voisin est apparu au portail. Aussitôt mon chat a fait le dos rond, avec les poils tout hérissés, et il a fait «Ffffffffffffff! Fffffffffffffff! Ffffffffffffff!» ... Mais avant qu'il ait pu dire «Fous le camps», le chien du voisin l'avait bouffé tout cru !

Un jeune homme riche et très très timide

Un jeune homme riche et très très timide se marie, pour les besoins de la cause, avec une jeune fille de bonne famille.
La journée se passe bien et le gueuleton (heu ... le buffet) est une réussite. Enfin arrive la nuit de noces, atroce moment de vérité pour un
jeune premier qui n'a jamais vu, ne serait-ce que le bout d'un sein et encore moins le reste ...
Le lendemain, la jeune mariée va voir sa mère, en pleurant.
"- Maman, c'est horrible. Il est nul. Il sait rien, et j'ai eu beau l'aider, lui montrer, il ne m'a rien fait."
"- Attends, chérie, je vais m'en occuper tout de suite!" répond la mère qui en a déjà vu des vertes et des pas mûres.

Elle va voir son gendre :
"- Alors, parait que cette nuit, ce fut loin d'être ... Ne t'en fais pas, il suffit de se dire que l'homme n'est en fait qu'un animal plus évolué que le chien.

Tu as déjà vu faire les chiens, n'est-ce pas ?"
"- Euh oui, Madame."
"- Eh bien, il suffit de faire comme eux, compris ???"
"- Oui, Madame."

Satisfaite, la belle mère va rassurer sa fille.
Le lendemain, la jeune fille va voir sa mère, en pleurant plus fort que la veille.
"- Je ne sais pas ce que tu lui as dit, mais il est encore plus con qu'hier."
"- Ah bon, pourtant je croyais ..."
"- Pourtant, tout avait bien commencé: Il m'a déshabillée et lui aussi s'est déshabillé mais alors après, il m'a flairé le derrière, et il est allé
pisser contre l'armoire !!!"

mardi, 07 mai 2013

la serveuse

Lorsque la serveuse arrive pour prendre son service juste avant midi dans le restaurant où elle travaille, le gérant de la brasserie l'accueille à la porte et lui dit à l'oreille:

«Écoute Samantha, aujourd'hui, je compte sur toi pour que tu enfiles la plus sexy des blouses de travail avec la plus courte des minijupes. Tu t'assureras que ton maquillage est parfait et que ta coiffure est impeccable... Et enfin, n'oublie surtout pas d'adopter la démarche la plus sensuelle possible quand tu apporteras leurs plats aux clients!»

«Il y a quelque chose de spécial à fêter?» demande la serveuse.
Et le patron répond:

«Non, c'est juste que la viande qui nous a été livrée, c'est de la vraie semelle»

Le roi des belges

Ça se passe au temps de Mitterand.

Le roi des belges, excédé par les blagues françaises sur ses sujets, va voir le président français pour lui demander une faveur:

Baudouin : Salut Mitterand, dis vous pourriez pas une fois faire une grosse connerie qu'on puisse se moquer de vous moi?


Mitterand : Bon d'accord !

Et il décide de construire un superbe pont dans le désert. Sur ce, les belges se marrent comme des fous de la connerie française.

Au bout d'un an, le roi revient voir Mitterand et lui dit :
Baudouin : Bon allez , on a assez rit, tu peux le détruire ton pont.
Mitterand : C'est pas possible.

Baudouin : Ah bon, pourquoi ?
Mitterand : Faut attendre que les pêcheurs belges en descendent !