topblog Ivoire blogs

mercredi, 30 mai 2012

SPORT - Leçon de golf

C'est un employé qui part à la retraite, et ses amis de travail lui font cadeau de la panoplie du parfait golfeur.

Le nouveau retraité se dit qu'avec un si beau cadeau, il est bien obligé de s'essayer à ce sport. Alors il prend tout de suite des leçons auprès d'un des professeurs du terrain de golf le plus proche, en expliquant qu'il n'a jamais pratiqué.

Le prof lui montre la posture et le swing, et lui dit:

- Il n'y a qu'à frapper la balle en direction du drapeau que vous voyez là-bas, sur le premier green

Le novice s'installe, regarde le drapeau, regarde la balle, et swingue...

Et ils regardent tous les deux la balle s'élever en l'air, puis redescendre pour aller finalement s'arrêter à quelques centimètres du trou!

Alors le retraité dit:

- Et maintenant qu'est-ce qu'on fait?

Après quelques secondes qui lui sont nécessaires pour retrouver sa respiration et ses esprits, le prof répond:

- Heu... normalement, maintenant il faut putter pour mettre la balle dans le trou

Et le retraité répond d'un ton dégoûté:

- Ah ouais, super! C'est maintenant que vous le dites?!

mardi, 29 mai 2012

MEDECINE - Quelques brèves...

A l'hôpital, le chirurgien demande à son patient :

- Quelle anesthésie préférez-vous : la plus chère ou la moins chère ?

- Hé bien, la moins chère.

- D'accord : Fais dodo, Colas, mon petit frère, fais dodo...

L'infirmier

Le directeur appelle l'infirmier en chef pour le blâmer :

- J'ai appris que vous aviez dit au malade de la chambre 19 qu'on allait lui couper les deux jambes. Vous croyez que ce sont des choses à dire à un patient ?

- Mais, monsieur le directeur, c'était juste une blague pour le faire marcher !

La faute d’orthographe...

Un jeune novice arrive au monastère. La tâche qui lui est assignée est d'aider les autres moines à recopier les anciens canons et règles de l'église.

Il remarque que ces moines effectuent leur travail à partir de copies et non des manuscrits originaux.

Il va voir le père abbé, lui faisant remarquer que si quelqu'un a fait une petite erreur dans la première copie, elle va se propager dans toutes les copies ultérieures.

Le père abbé lui répond : "Cela fait des siècles que nous procédons ainsi, que nous copions à partir de la copie précédente, mais ta remarque est bonne, mon fils."

Le lendemain matin, le père abbé descend dans les profondeurs du sous-sol du monastère, dans une cave voûtée où sont précieusement conservés les manuscrits et parchemins

originaux. Cela fait des siècles que personne n'y a mis les pieds et que les scellés des coffres sont intacts.

Il y passe la journée toute entière, puis la soirée, puis la nuit, sans donner signe de vie. Les heures passent et l'inquiétude grandit. A tel point que le jeune novice se décide à aller voir ce qui se passe.

Il descend et trouve le père abbé complètement hagard, les vêtements déchirés, le front ensanglanté, se cognant sans relâche la tête contre le mur de pierres vénérables.

Le jeune moine se précipite et demande : "Père abbé, que se passe-t-il donc ?"

......

......

......

......

"Ce n'est pas chasteté, c'est charité !"

H/F - Que voulez-vous de plus ?

Un homme marié depuis dix ans éprouve le besoin de consulter un avocat spécialisé dans les divorces.

- Lorsque je me suis marié, lui dit-il, j'étais très heureux, je rentrais à la maison après une bonne journée de travail, et j'étais accueilli par mon petit chien qui tournait autour de moi en aboyant, et par ma femme qui m'apportait mes pantoufles.

Mais maintenant, tout a changé : quand je rentre à la maison, c'est mon chien qui m'apporte mes pantoufles et ma femme qui m'aboie dessus.

- Eh bien, lui répond l'avocat, je ne vois pas de quoi vous vous plaignez : vous avez toujours le même service non ?